sylvia sidney

Sylvia Sidney est un de ces « cas à part » qui font tout le suc de l’histoire hollywoodienne.

Son nom aurait pu s’effacer des mémoires si à un âge très avancé, elle n’était pas devenue l’égérie d’un des cinéastes les plus importants des nouvelles générations, j’ai nommé Tim Burton.

Difficile évidemment de reconnaître sous les traits de la mamie flingueuses de martiens dans « Mars Attacks » celle qui fut considérée comme la perfection physique absolue des années 30.

A l’heure de sa fabuleuse beauté, Sylvia fut cantonnée dans des rôles de jeunes femmes de qualité traînées sur les sombres voies de la délinquance par de beaux gangsters de passage, finissant généralement derrière les barreaux quand ce n’était pas transformée en passoire par ces messieurs de la police. Elle laisse un souvenir fugace et un peu pleurnicheur dans l’emploi. Un comble car non seulement Sylvia mena une des plus prestigieuses carrières de l’histoire au théâtre mais elle était l’antithèse absolue de ces victimes du destin qu’elle incarnait si superbement. Elle était d’un commerce difficile et n’aimait rien tant qu’imposer ses vues après un combat apocalyptique avec ses adversaires! Seul Fritz Lang tenait le choc et a contrario, elle faillit bien avoir la peau d’Hitchcock!

Sylvia la victime officielle de chez Paramount était en réalité la dame de fer la plus blindée qu’Hollywood ait eu à affronter. A côté d’elle Crawford, Davis ou de Havilland avaient l’air de petits lapereaux nouveaux nés et déjà apeurés.

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE DE SYLVIA SIDNEY PAR CELINE COLASSIN

fichier doc 213 SYLVIA SIDNEY

 

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone