&&&&&&&&&&&&&e

Il n’y aura plus jamais d’actrices de la trempe d’Elvire Popesco.

Elle avait en mains des atouts maîtres désignés hélas par des mots tombés en désuétude.

Elle avait de l’abattage, de le prestance, du tempérament, de la présence et du chic! Ce sont les ingrédients qui font le « monstre sacré »

Plus que ses personnages, Elvire jouait Popesco d’abord et avant tout!

C’est normal, c’est ce que le public voulait voir. Et plus normal encore puisque ses personnages étaient écrits pour elle. J’ai failli dire  » à cause d’elle »!

Elle surgissait en scène et la salle croulait sous les applaudissements malgré l’étonnement de la découvrir si menue et…Si ronde. Mais d’un battement de faux cils qui se voyait jusqu’au poulailler ou d’un geste agitant son éventail de plumes, elle gagnait la partie avant d’avoir prononcé le premier mot de son texte!

Elle était plus que reine, elle était royale!

Le cinéma quant à lui s’appliqua durant vingt ans à fixer pour la postérité et l’émerveillement des générations futures le grand art de la dame dans ses plus grands succès! Un cinéma qui fut pour elle une sorte de récréation puisqu’elle s’y laissait diriger aimablement alors qu’au théâtre, SES théâtres! Elle dirigeait tout! Du choix des pièces à la colle du décor, n’utilisant pour s’adresser à sa cour que deux mots d’ailleurs très suffisants « Chéri » et « Cochon »!

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE D’ELVIRE POPESCO PAR CELINE COLASSIN

fichier doc 203 ELVIRE POPESCO

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone