annabella

Avant Michèle Morgan il y eut Danielle Darrieux.

Et avant Danielle il y avait Annabella.

Danielle et Michèle lui succèderont, elles ne la remplaceront pas. Danielle était plus espiègle, plus capricieuse, plus virevoltante. Michèle était plus distante plus noble, plus tragique.

Annabella c’était le grand, le très grand amour de la France. Une actrice adulée dont le public  en pamoison faisait un succès de tous ses films. Jean Gabin ne s’y trompait pas et « essayait d’avoir Annabella » comme partenaire à chaque fois. « Parce qu’avec cette p’tite môme c’est le bingo garanti! »

Elle illumine haut et clair le cinéma français des années 30, jouant pour les plus grands avec les meilleurs. Et si ses photos de délicieuse blonde nous laissent imaginer une actrice engoncée dans le carcan froufroutant de la jeune première, si on peut se laisser abuser par sa jeune suicidaire désabusée d’ »Hôtel du Nord » qu’on ne s’y fie pas.

Annabella jouera les princesses russes les princesses japonaises, les résistantes, les aviatrices, les trapézistes, les ballerines les odalisques et les garçons avec la même audace et le même talent.

Au passage elle aura mis Hollywood à ses pieds et Tyrone Power dans sa corbeille de mariage.

Un parcours sans faute qui somme toute n’aura été entaché que par le passage du temps.

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI DESSOUS POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE D’ ANNABELLA PAR CELINE COLASSIN

fichier doc 208 ANNABELLA

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone