claire trevor

Il est fort étrange que la mémoire collective et celle des cinéphiles en particulier n’ait pas gardé un souvenir plus ébloui de l’actrice oscarisée Claire Trevor. Elle est pourtant une actrice à la carrière bien plus passionnante que certaines  autres actrices de son temps.

La Century Fox vit en elle une rivale parfaite à la blonde et délurée Carole Lombard dont elle avait la beauté en sachant en avoir le bagout et l’espièglerie. Elle devint ensuite une vamp de films noirs aussi vénéneuse qu’une gerbe de plantes tue-mouches, alternant ses basses besognes des quartiers louches pour faire tourner Philip Marlowe en bourrique pour tenir la dragée haute à John Wayne et à toute une ribambelle de durs de l’ouest dans une collection assez saisissante de westerns. Elle sut tirer toute la substance de chaque rôle qui lui fut confié, fusse-il le plus stéréotypé du genre jusqu’à faire d’un rôle de chanteuse de beuglant déchue dans les anis une performance oscarisée.

Ne délaissant pas le rôle de comédie pour autant, elle réussira la prouesse d’embarquer dans un des premiers films catastrophes pour glaner sur un fauteuil de première classe une nouvelle nomination aux Oscars!

Claire Trevor tourna bien, elle tourna beaucoup et longtemps. Un florilège du cinéma où jamais elle ne démérite.

217 claire trevor

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone