dany carrel

Dany Carrel est très injustement oubliée aujourd’hui par les cinéphiles. J’ai bien précisé cinéphiles car le public lui voue depuis les années cinquante une véritable amitié que l’absence de l’actrice n’a pas altérée.

Le succès de son autobiographie parue au milieu des années 90 confirme amplement ce que je viens de dire. Dès ses débuts Dany Carrel s’est fait une place et une image. Celle de la petite poule pour le populo. La fille facile, pas chère, compréhensive, pas bégueule et bien roulée. Elle est peut-être celle qui perpètre le mieux l’emploi que tenait avant guerre Arletty.

La nouvelle vague l’a étrillée avant que la maladie ne l’éloigne. La nouvelle vague s’est excusée, la maladie a été vaincue.

Et si les cinéphiles n’accordent pas la place que mérite la « p’tite môme » comme l’appelait son admirateur Jean Gabin, je crois pouvoir dire que « la p’tite môme » s’en contrefiche. Si elle n’est pas la tasse de thé des rats de cinémathèque, elle avait su faire les délices et l’admiration de Jean Gabin, Gérard Philipe, André Cayatte, René Clair, Julien Duvivier, Henri Georges Clouzot ou Georges Lautner!

Voilà qui est largement plus valorisant qu’un papier des défunts cahiers du cinéma!

Vive Dany Carrel!

POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE DE DANY CARREL PAR CELINE COLASSIN CLIQUEZ SUR LE LINE CI-DESSOUS

223 dany carrel

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone