zarah leander

Me lancer dans la rédaction d’un article suffisamment documenté pour être crédible sur Zarah Léander m’aura pris plus d’un an. Un parcours entre pensum et aventure passionnante.

Je ne suis pas la seule à m’être heurtée à autant de questions sans réponses que d’affabulations en tout genre. Il existe au moins autant de théories sur Zarah Léander que de personnes qui se souviennent de son nom.

Et les plus folles élucubrations se libèrent d’autant mieux que Zarah elle-même, bien qu’ayant rédigé son autobiographie, semble avoir fait vœu de silence sur certains épisodes. Et n’avoir pas non plus hésité devant quelques mensonges facilitateurs. Comme sa version de son départ précipité de Berlin « parce que sa villa avait été bombardée » Alors qu’elle est toujours aujourd’hui bien debout intacte et relativement fringante, la villa Léander!

Mais peut-être qu’il n’y a, au fond, pas de secret et encore moins de mystère Zarah Léander.

Zarah est née dans une époque où sa Suède natale entretient des rapports ultra privilégiés avec l’Allemagne. Elle parlera d’ailleurs l’allemand avant de maîtriser un Suédois plus académique que son patois natal. Qu’une artiste comme elle ait été happée par la bouillante Berlin des années 30 est une évidence. Qu’elle ait refusé l’exil hollywoodien pour rester en Allemagne malgré les bruits de bottes de plus en plus assourdissants n’est pas une invraisemblance ni même une preuve d’allégeance qu’elle n’a d’ailleurs jamais prêtée au régime nazi.

Ne parlant pas anglais, à Hollywood elle ne pouvait que passer après Dietrich et Garbo à qui on la comparait sans cesse et risquait plus probablement de connaître l’échec d’une Lillian Harvey, autre exilée teutonne à qui la MGM avait promis la gloire américaine et qui rentrera à ses frais et complètement oubliée.

Alors oui, elle était la superstar de la UFA, elle n’était pas la seule. Mais si elle était une star, Hitler (dont le régime n’avait plus assez de fonds pour payer le salaire qu’elle exigeait!) voyait en elle une traîtresse, une opposante au régime et avait fini par exiger qu’elle soit capturée, fusillée et que sa tête soit tranchée et portée sur un plateau à travers toute la Suède! Et au passage que tous ses films soient détruits! (Dieu merci, Goebbels était, aussi, désobéissant).

Tout le monde ne peut pas en dire autant…

Pour découvrir la biographie de Zarah Léander par Celine Colassin, cliquez sur le lien ci-dessous

225 zarah leander

pas de réponses

Laisser un commentaire

Laminutefilm |
animevfvostfr |
Ich und Kaminsky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leschroniquesdegabi
| Movie's Analyse
| Horror Zone